Mon chien ce Super Héro

Comme toute fan de Marvel et DC qui se respecte, j’ai pris le temps de jeter un œil à la série Titans proposée par Netflix. Et quelle ne fut pas ma joie de découvrir l’ami Krypto à la fin de l’épisode 11. Les quatre pattes se font plutôt rares côté comics. Si Superman himself a eu droit à son compagnon de route, DC et Marvel n’ont pas été aussi généreux avec tous leurs héros. Après une recherche dans mes souvenirs, internet et ses différents forums à l’appui, j’arrive à deux chiens chez Marvel et deux chiens chez DC, donc parfaite égalité. Petite enquête…

Krypto le superchien (mars 1955)
La saison 2 de Titans arrive bientôt sur Netflix et les rumeurs n’en sont plus vraiment : Krypto sera bien au casting. Je me suis donc intéressée à la place de ce cabot et de ses congénères dans le monde des comics.
L’histoire de Krypto est assez similaire à celle de Super Girl. Il aurait été envoyé dans l’espace par le Super Papa (Jor-El) de Superman (Kal-El) et sa capsule se serait perdue en route. Les adeptes de la protection animale y verront un test sur animal avant le départ de Superman pour la Terre et crieront au scandale, mais c’est un peu tard, on ne peut pas refaire l’histoire. D’ailleurs, cela a peut-être donné des idées aux Soviétiques qui, en novembre 1957, ont envoyé une petite chienne nommée Laïka en orbite autour de la Terre (elle est décédée le jour même). Bref, revenons à nos moutons, ou plutôt à notre chien. Krypto est donc envoyé en « éclaireur » vers la Terre et, manque de chance, sa capsule se perd quelques années dans l’espace. Il arrive donc sur Terre alors que Superboy (futur Superman) est en pleine crise d’adolescence. C’est un cap très différent chez les Kryptoniens : ils se mettent à voler (dans les airs, pas dans les magasins), leurs yeux deviennent tout rouges et lancent des lasers (l’équivalent du regard revolver de l’ado terrien quand on le prive de son iPhone)…
Et comme le hasard fait bien les choses, Krypto arrive pour amarrer sa solitude à celle du seul survivant de Krypton. Krypto est le premier superchien, avec des pouvoirs identiques à ceux de Superman dus à l’action du soleil terrien sur son organisme kryptonien.
Quelques années plus tard, DC promeut le superchien à la tête de la Legion of Super-Pets, avec un casting assez fou. On reviendra dessus dans un autre sujet.
Par ailleurs, la race de Krypto a fait l’objet, en 2010, d’un débat sur un forum de geeks. Krypto pourrait passer pour un labrador (ou épagneul breton/braque de weimar) mais certains dessins l’illustrent un peu comme un loup/husky/berger blanc suisse. D’ailleurs, dans la version animée de Young Justice, Superboy apparaît avec Wolf (un loup blanc géant) et dans le comics, Krypto poursuit ses aventures aux côtés de Superboy. Donc il n’est pas difficile de faire le rapprochement Wolf/Krypto. Dans la série Titans, à la fin de l’épisode 11, la race du chien est difficile à identifier mais les premières images de la saison 2 nous le montrent un peu plus en détail. Après une rapide analyse, il semblerait qu’ils aient casté un labrador et lui aient ajouté des prothèses aux oreilles pour lui donner des airs de Scooby-Doo.

Ace le Bat chien (juin 1955)
Krypto rencontrant un vrai succès auprès des fans, DC enchaîne, quelques mois plus tard, avec Ace le Bat-Chien (le chien de Batman, si si !) Et comme son humain, Ace ne détient aucun pouvoir particulier. Il disparaît des planches en 1964, du moins sa version originale de chasseur de criminels. D’autres chiens apparaissent dans les aventures de Batman, parfois sous le nom de Ace, mais ils n’accompagnent plus jamais Batman et Robin dans leur lutte contre le crime. 
DC a choisi le berger allemand pour incarner Ace, le chien policier par excellence. Il est masqué et vêtu d’un costume complet pour dissimuler son identité (sans commentaires !). Dans sa version originelle, il cultivait le mystère et la froideur, comme son humain. Les Ace suivants sont un mastiff anglais, un croisé grand danois puis à nouveau un berger allemand. Chacun a droit à sa petite histoire. Les scénaristes ont débordé d’imagination concernant la façon dont les Ace ont débarqué dans la vie de Batman : chien d’un aveugle indien, chien de combat abandonné dans une fosse par le Joker, compagnon de Bruce Wayne âgé, le tout dans des univers alternatifs, une façon de réinventer l’histoire à chaque fois. Le costume et le masque ont, eux, disparu dès la première version.
Un dernier chien est entré dans la vie de Batman et surtout dans celle de son fils Damian : Titus, un grand danois qui doit son nom aux écrits de Shakespeare. Bien que non masqué, sa place aux côtés de Batman ne semble plus à faire. Il fera d’ailleurs partie du casting du prochain film d’animation Legion of Super-Pets.

Gueule d’Or (décembre 1965)
Dix ans plus tard, Marvel introduit Gueule d’Or (Lockjaw), le chien des Inhumains dans les aventures des Quatre Fantastiques. Ses premières apparitions le rattachent à Crystal de la famille royale mais peu à peu, il devient un peu plus indépendant, bien que moins actif que ne l’étaient Krypto ou même Ace. Il tient sa place d’animal (géant) de compagnie, accompagnant sa meute humaine à travers les mondes en les téléportant grâce à ses superpouvoirs. Il semble un peu plus intelligent qu’un chien humain mais sa taille ne lui permet pas de jouer le super espion (pas très discret derrière un buisson !). Il gagne en indépendance au fur et à mesure, jusqu’à rejoindre les Pet Avengers (2010), loin des préoccupations des Inhumains. Cette nouvelle équipe n’est pas sans rappeler la Legion of Super-Pets de 1962.
Contrairement à Krypto, dont la race varie d’une histoire à l’autre, Gueule d’Or est clairement un bouledogue. Côté costume, Marvel est resté sobre en lui collant seulement un diapason sur le front. 
La grande force de Marvel pour réinventer l’histoire a été de créer des univers parallèles. Ainsi, Franklin Richards se voit offrir Puppy, le petit-fils de Gueule d’Or (une version de taille normale pour un bouledogue avec des pouvoirs identiques à ceux de son grand-père et le même diapason sur le front), pour son quatrième anniversaire sur une autre Terre (2010). Une série télé sur les Inhumains voit alors le jour, avec un Gueule d’Or plus vrai que nature qui laisse entrevoir la véritable dimension de cette boule de muscles. Mais la série n’ayant pas trouvé son public, la saison 2 n’est pas prévue.

Cosmo (janvier 2008)
Clin d’œil à Laïka, ce croisé labrador/golden retriever a été envoyé dans l’espace lors d’un test effectué par l’Union soviétique. Il est doué de télépathie (ça compense le fait qu’il ne parle pas) et de tous les pouvoirs de l’esprit. C’est un peu le Jean Grey canin. L’acquisition de ses pouvoirs reste assez trouble. On peut supposer qu’à l’instar des Quatre Fantastiques, il croise un rayonnement quelconque pendant son voyage dans l’espace, ce qui a pour conséquence de transformer son organisme… Il atterrit au centre de Nulle Part (un endroit un peu paumé dans la faille spatio-temporelle de l’infini, c’est tout de suite plus clair, non ?) et en devient le chef de la sécurité. Il rencontre d’abord Nova, qui l’aide à vaincre le super vilain du moment, Abyss, puis il participe au lancement des Gardiens de la galaxie tout en restant parfaitement indépendant. Cosmo n’a pas vraiment d’humain attitré, il semble se suffire à lui-même. 
Porté à l’écran dans Les Gardiens de la galaxie, son interprète est bien un labrabor portant une combinaison spatiale. Là encore, pas de changement d’identité ou de race.

Le succès des films de super-héros, ces dernières années, a permis à ces chiens de se faire connaître auprès du grand public. Mais alors qu’en France, on estime à un sur deux les foyers détenteurs d’un animal de compagnie, on en est très loin dans les comics. Les super-héros made in USA ne semblent pas adeptes de l’animal de compagnie. Peut-être qu’entre deux affrontements, ils manquent de courage pour sortir le chien ou changer la litière du chat…  Ou peut-être que leur situation professionnelle ne leur permet pas d’avoir un animal à leurs côtés de manière responsable ? Car, comme tout le monde le sait, « un grand pouvoir implique de grande responsabilités ! »
Rendez-vous prochainement pour une petite analyse féline des comics !

Vous pourriez aussi aimer